Arrêt imprévu à Singapour

C’est avec nostalgie que nous avons quitté le pays des kangourous. Convaincus que nous venions de terminer une étape agréable, paisible et simple à vivre en famille. Par contre, nous étions loin de nous douter que l’aventure et les défis allaient débuter aussi rapidement.

Dans notre premier vol de nuit entre Brisbane et Singapour, tout se passe bien si ce n’est que le peu d’heures de sommeil. Par contre, nous avons une nouvelle très angoissante lorsque nous arrivons pour embarquer dans notre deuxième vol en direction de Ho Chi Minh au Vietnam. On refuse de nous laisser embarquer puisque nous n’avons pas nos visas. Panique, angoisse, questionnement… On doit réfléchir rapidement et tenter de rester calme. Sur internet, nous avions l’information que nous pouvions obtenir nos visas « on arrival ». Il semble que nous n’avons pas compris le bon sens de cette phrase. Que faire… Appeler la compagnie d’aviation pour embarquer sur le prochain avion… Impossible de transférer… Appeler l’ambassade du Vietnam pour avoir nos visas en urgence, possible mais avec 1500$ cash! Cool! Changer l’itinéraire et aller dans un autre pays??? Nos billets d’avion entre le Vietnam et la Thaïlande sont déjà réservés. Annuler l’hôtel au Vietnam… Ce qui est certain c’est que la fatigue disparaît et nous embarquons dans un marathon d’adrénaline pour plusieurs heures. Les enfants semblent avoir deviné l’urgence de la situation… Ils sont grands, autonomes et aidants… Ouff! Heureusement que nous sommes en otage dans le plus bel aéroport du monde. Cinéma, salle de jeux, jardin, papillons, poissons…!

https://picasaweb.google.com/108620388635802921017/2012Singapour02#5816995775832587458

Évidemment, nous arrivons à trouver des solutions. Moyennant une pénalité, la compagnie d’aviation accepte de nous transférer dans quatre jours. Nous pourrons ainsi faire les visas en semi urgence donc en semi dispendieux. Il reste à trouver un hôtel pour passer quatre jours à Singapour et trouver quelques petits attraits touristiques pour s’occuper et profiter de notre erreur.

Pendant le creux du stress, je demande symboliquement à mon père de m’envoyer du courage pour passer à travers ce moment angoissant. En réponse à mon souhait, Martin m’informe que l’attraction principale de la ville est la visite d’un jardin d’orchidées… Quel hasard! De leur côté, les enfants sont ravis de pouvoir visiter un nouveau pays et de découvrir de nouvelles aventures.

Dès le lendemain, nous organisons la visite du jardin. Nous observons d’abord un lac avec de nombreuses tortues et des poissons à nourrir. Puis, nous suivons un énorme varan (lézard) qui traverse le lac à la nage. Ensuite, nous nous dirigeons vers la partie des orchidées en même temps qu’un énorme orage se prépare. Pendant toute l’heure de notre visite, nous sommes accompagnés par la pluie, les éclairs et le tonnerre. Cette ambiance humide… complètement détrempée rend cette visite inoubliable. Les enfants rient sous les goûtes de pluie en observant le ciel. Ils parlent à leur papi en le saluant et le remerciant de sa présence aussi palpable et tangible. Cher papa, tu as toujours été un passionné des orchidées et de la météo… tu nous as offert la totale aujourd’hui!

https://picasaweb.google.com/108620388635802921017/2012Singapour02#5816996274222465186

A part le magnifique jardin, l’activité centrale sur l’île est le magasinage. Comme ce n’est pas trop notre dada, nous profitons de nos journées en allant dans un petit parc aquatique pour se rafraîchir, balade à la marina et dans les rues de la petite Inde et la petite Chine.

Singapour est un mélange de différentes cultures asiatiques mais principalement l’Inde et la Chine. Dans les rues et les magasins, les deux cultures se côtoient de très près : les couleurs, les odeurs, les musiques et même les saveurs. Les enfants ont l’impression d’être en visite chez des amis étrangers. Nous réalisons qu’ils ont créé un lien d’appartenance aux pays qu’ils ont visité et qu’ils y sont attachés. Ils sont fiers et contents de retrouver des points de repères connus en marchant dans les rues. C’est un beau moment pour constater tout ce qu’ils ont appris et apprécié même si nous pensions que l’Asie était plus exigeante à visiter pour eux. Par contre, ils ne veulent rien savoir de manger dans les restos indiens!

Finalement, mis à part les frais encouru par cette erreur, ce qui nous a le plus déçu, c’est que nous avions prévus une rencontre au Vietnam avec nos amis Australiens que nous avions connu en Chine. Pour compenser, nous avons rencontré à Singapour, une famille Suisse que nous espérons revoir en Thaïlande… Vive le mélange des cultures… En espérant que cette fois nous aurons les bons visas!

Pendant nos 4-5 journées, nous avons adopté un restaurant près de notre hôtel. Nous avons apprécié déjeuner avec les tratas de toutes les saveurs (genres de crêpes…). Mais notre coup de cœur va au « gobi manchurian » (choux fleurs frits dans une sauce épicée, sucrée, hum!!!). Nous avons même eu l’occasion d’observer le chef cuisiner car il appréciait notre enthousiasme pour son plat à chaque soir.

Par Loïkim : À Singapour, on a été à un parc d’orchidées à la pluie mais c’était vraiment cool. Il y avait des orchidées mauves picotés bourgognes et des oranges, roses et rouges… de toutes les couleurs. Ma mère connaît bien les orchidées et elle nous a expliqué les différences.

Par Maëlie : À Singapour, nous sommes allés dans un jardin botanique. Il y avait un lac avec plein de tortues. Nous les avons nourris. Il y avait une tortue collée sur une roche, elle n’était plus capable de partir, elle était prise. Ma mère a pris un long bâton et a décollé la tortue. Quand nous étions dans le chemin de partir, nous avons vu une grosse chose noire avancer dans l’eau. Nous sommes allés voir ce que c’était et c’était un varan de Santiago. Il était vraiment gigantesque.

Par Médrick : Singapour est l’île la plus éloignée de l’Asie vers le Sud. L’animal qui représente Singapour est l’orang-outan. Singapour est le nom de ce pays mais c’est aussi le nom de l’unique ville sur cette île. On peut traverser ce pays en 40 minutes en voiture.

Il y a beaucoup d’orchidées parce que la température est chaude et humide. Nous sommes même allés voir le plus gros parc d’orchidées. C’est la fleur qui a le plus de variétés. Elles peuvent être de presque toutes les couleurs et toutes les formes. On peut même faire des croisements entre deux sortes d’orchidées. Certaines peuvent gagner des prix et on leur donne des noms. Il existe la plante Mariette et celle Raymond (en l’honneur de ma mamie et mon papi) mais nous avons aussi vu celle nommé Jean Chrétien!

Singapour est aussi un mélange de plusieurs pays d’Asie. Quand on se promène dans les rues, une maison sur deux vend des choses indiennes et l’autre vend des choses chinoises. Ce sont les deux pays les plus représentés.

Presque tous les bateaux passent par cette petite île. Cette île est une plaque tournante. Les bateaux passent par là pour faire le plein de la nourriture et de l’eau. Puisque la Chine est le pays qui produit le plus de bébelles, tous les bateaux de marchandises sont obligés de passer par là pour aller en Europe car il n’y a pas d’autres passages plus rapides que celui-ci.