Un mois en Australie – Partie 1

Semaine 1 (Cairns à pied, en auberge de jeunesse)

Après l’Inde, l’Australie nous semble un vrai paradis! Pour s’assurer que notre année se déroule bien, nous sommes constamment dans l’organisation, la planification et l’écriture. C’est intense et exigeant de réaliser un rêve… Alors, nous prenons donc la décision de partir directement sur une petite île pour se détendre et retrouver notre équilibre : Fitzroy Island

Il n’y a qu’un hôtel, de la forêt, de la plage, des coraux et des poissons. Les ingrédients parfait pour du repos en famille et faire le plein d’énergie pour la suite. Nous passons donc trois jours et deux nuits à suivre le rythme des marées. Au programme, balade en forêt à travers la jungle Australienne, les lézards, les poules sauvages et les cacatoès. On arrive sur une plage où nous sommes seuls au monde pour s’amuser et explorer. Les poissons tropicaux qui nagent entre les coraux nous captivent et nous émerveilles. Heureusement que les enfants sont des bons nageurs dans les vagues et le courant. Même Kaïlane participe à l’aventure la tête sous l’eau à hurler de joie à chaque poisson à travers son tuba… Elle est maintenant capable de nager seule sans aide de flottaison. Ce qui est particulier, c’est que les enfants ne peuvent pas faire de château de sable puisqu’il n’y en a pas. La plage est recouverte de coraux. Les valises risques de peser quelques kilos de plus au retour avec les projets de collection des enfants.

La plongée sous le pont est aussi impressionnante. Il semble y vivre des énormes bancs de poissons qui déambulent autour de nous. Nous avons la chance d’admirer de nombreuses espèces de toutes les formes et de toutes les couleurs. Lorsque j’arrive face à un énorme poisson de la taille de Kaïlane avec un air peu sympathique, je me sens moins intrépide… Les enfants s’amusent à les nourrir avec du pain. Ils viennent manger dans leur main.

À notre disposition, nous avons aussi un énorme trampoline sur l’eau et une piscine pour varier les plaisirs aquatiques.

L’objectif de repos est atteint… Nous prenons aussi le temps d’apprécier notre grande chambre d’hôtel avec balcon ayant une vue sur la mer… On profite de cet espace privilégié qui est vraiment rare cette année. La proximité est notre mode de vie : autant dans les transports en commun, dans les chambres d’hôtel ainsi que partout où nous vivons.

Dans la jolie ville de Cairns, nous profitons aussi du lagon sur le bord de la mer. C’est particulier de se baigner dans une immense piscine qui est alimenté par l’eau de l’océan.

Nous organisons également une excursion d’une journée à la grande barrière de coraux. Martin et moi en profitons pour faire à tour de rôle une plongée sous-marine pendant que l’autre fait de l’apnée avec les enfants. Que nous soyons en profondeur ou en surface, le spectacle reste inoubliable. Les coraux sont immenses, colorés et diversifiés. Une multitude de poissons spectaculaires passent sous nos yeux. Il y a même un énorme poisson (deux mètres) aux couleurs bleutés qui est apprivoisé comme un chien. Les enfants ont eu la chance de le flatter. WOW! La journée passe trop vite. J’ai eu le plaisir de même observer une tortue en plongée et les enfants dans leur tour avec le bateau à fond vitré. Martin revient avec une expérience unique puisqu’il a surpris un requin en train de chasser une proie sous ses yeux. Il en rêvera encore longtemps! (voir toutes les images sur la description des enfants!)

À chaque activité, les enfants découvrent de nouveaux métiers possibles qui pourraient les intéresser. Maëlie démontre un intérêt pour être salvatrice « life guard » sur l’océan. Par contre, personne ne semble motivé d’être matelot sur le bateau qui amène au récif de coraux. Ils passent leur première et dernière heure de leur journée à tenir les sacs aux touristes qui n’ont pas le pied marin. Ce sont des préposés au vomi! Il en a une qui me racontait que la semaine précédente, 250 Chinois avaient été malades en même temps sur le bateau. Ils ont dû faire venir un hélicoptère en renfort pour livrer des sacs à vomi…!

Pour cette première semaine, nous avons principalement dormi dans une agréable auberge de jeunesse (sauf sur Fitzroy island). Je réalise qu’il y a comme un conflit dans ma tête pour mon sentiment d’appartenance à un groupe. À l’auberge, la clientèle est uniquement composée de jeunes adultes entre 18 et 25 ans qui voyagent avec leur sac à dos. Je me sens cool et jeune de partager le même espace. Nos enfants apprécient les espaces communs comme la piscine, la table de ping-pong, les ordinateurs et même le chat qui se promène comme dans une grande famille. Tout le monde est sympa et c’est très bien! Mais… Je me sens tout de même étrange de cuisiner à travers tous ces jeunes avec mes enfants qui m’aident en maniant le grand couteau ou en faisant des dégâts partout. Je me sens vieille quand à 8 heures du soir (au moment de notre douche avant le dodo), les filles me demandent pourquoi les autres filles se maquillent avant d’aller se coucher… D’ailleurs, là aussi je me sens vieille lorsque je suis irritée par la musique qui me casse les oreilles une partie de la nuit. Je tente de voir le bon côté des choses. Mes filles adorent observer les sessions de maquillage dans les toilettes communautaires. Et moi… dois-je me sentir flatté de me faire « cruiser » par les gars qui me demandaient des conseils sur comment partir la laveuse dans la salle de lavage? C’est cool la jeunesse mais… je suis heureuse quand je suis tranquille dans ma toilette. Suis-je déjà rendue vieille?

Par contre, je ne me sens pas plus à ma place dans les gros hôtels de vieux qui écoutent la télé le soir pour passer le temps.

Peut-être que demain je serai à ma place dans un 4 x 4 à la découverte de la jungle Australienne en faisant du camping… dans une petite tente à 6… C’est à voir…! De toute façon, pas moyen de se trouver un VR car c’est l’éclipse solaire qui arrive une fois tous les 500 ans à Cairns la semaine prochaine donc tout le monde est en vacance! Après la semaine de vacance des Chinois, la semaine de nettoyage du Gange en Inde et l’éclipse solaire de Cairn en Australie… Je pense que nous attirons les foules!

Semaine 2 (Nord de Cairns en VR)

Finalement, bonne nouvelle, Martin nous a déniché un VR pour la semaine. Ouff! Nous partons donc explorer la côte nord-est de l’Australie pour se rendre jusqu’au bout de la route dans les magnifiques forêts tropicales. Le cœur de la jungle à son meilleur!

Notre premier arrêt débute par la visite d’une réserve faunique à Port Douglas. Nous arrivons en fin de journée mais profitons d’une heure pour débuter la visite. Les enfants… et les parents sont au comble du bonheur Australien en flattant des dizaines de wallabys et des Kangourous. Ils viennent se nourrir dans nos mains et ils se laissent caresser. Nous pouvons même observer de très près des mamans avec leur bébé dans la poche. Les gardes du parc doivent nous escorter jusqu’à la sortie à la fermeture car nous sommes incapables de nous séparer de l’agréable compagnie des marsupiaux.

Comme la fin d’une journée ne nous a pas rassasié, nous profitons du spécial d’une deuxième journée pour le même prix… et oui, il y a même un spécial pour trois jours consécutifs pour les zélés comme nous qui ne peuvent se lasser de caresser ces bêtes si fascinantes et attachantes. L’emblème de l’Australie a été dorloté à sa juste valeur… Sans oublier les centaines de photos prises pour s’assurer d’un souvenir mémorable.

Sur le même site, nous avons aussi profité d’une visite guidée sur les oiseaux et les reptiles du pays. Nous apprenons beaucoup d’information. Nous avons même la chance de voir leur fameux casoar, si impressionnant avec sa tête bleue et sa robe noire.

Toujours sur le même site, nous avons aussi le plaisir de manipuler quelques secondes un koala, un crocodile et un serpent. Un moment bref mais tant apprécié par les enfants.

Ensuite, nous finissons par une baignade dans l’océan sur une des plus belles plages de l’Australie… Belle? Sûrement, mais surtout CHAUDE! Si moi je dis chaude, c’est que c’est comme nager dans un spa… Que c’est agréable! Des vagues, de la chaleur et des petites boules de sable pour nous rappeler la présence de petits crabes sur la plage.

Sur le terrain de camping, nous partageons le crépuscule avec des gigantesques chauves-souris. Elles mesurent plus qu’un pied. Ça nous rappelle que nous sommes dans les tropiques.

Nous poursuivons notre route encore plus au nord en direction de Mossman pour une autre balade nature dans la jungle. Les enfants s’amusent à jouer aux aveugles pour développer la coopération et la confiance en équipe et surtout apprécier tous les sons tropicaux qui nous entourent dans la forêt. Ensuite, les sessions photos commencent pour capter tous les angles. De près comme de loin, rien n’échappe à mes naturalistes en développement et à la conquête de nouvelles découvertes. Après la randonnée, nous avons même le luxe de nous rafraîchir dans une rivière sans crocodile. L’eau est glaciale mais l’ambiance est agréable!

Notre dernière étape pour les quatre dernières journées sera dans la Daintree rainforest et Cape Tribulation… Un camping au centre de la jungle avec les crocodiles, les kangourous, les oiseaux, les insectes et même des « bandicoots ». Ce sont de petits ratons laveurs qui viennent se servir dans nos poubelles… Donc tout pour plaire aux enfants! Martin n’apprécie pas particulièrement de se rendre aux toilettes en pleine nuit avec sa lampe de poche pour éviter toutes les créatures vivantes, en particulier les nombreux crapauds qui se promènent. D’ailleurs, les enfants ont trouvé mon expérience de randonnée nocturne dans la jungle plutôt… effrayante. C’était un Halloween avec des bruits réels et des créatures pas déguisées qui nous passaient entre les jambes. Loïkim a abandonné après quelques minutes. Kaïlane refusait de marcher, Maëlie voulait me tenir la main et Médrick… il jouait au brave mais paniquait lorsqu’il devait marcher le dernier et faisait continuellement des sons pour éloigner les bestioles. Impossible d’écouter toutes les mélodies de la nuit avec les enfants sur le qui-vive. Apprendre à vaincre ses peurs la nuit, dans la jungle est toute une expérience…!

Pendant les journées, nous apprenons sur tous les éléments de la nature, tant animal, végétal et même indigène. La visite du centre de découverte avec les guides audio en français fut une belle journée instructive… Les autres balades dans les mangroves, les boardwalks, et les plages nous ont permis de mettre en observation nos apprentissages.

Évidemment, la prudence est de mise dans ces régions car dans l’eau, les méduses peuvent être mortelles, les crocodiles d’eau salée peuvent attaquer à tout moment et le casoar est un oiseau dangereux et agressif qui est présent sur les plages et les forêts. Toutes ses précautions ne nous empêchent pas de s’amuser dans l’eau et de se prendre pour Tarzan dans les rivières!

Entre toutes ces belles aventures, nous faisons un peu d’école, principalement de l’écriture de leur journal de bord ainsi que la lecture. Une belle réussite jusqu’à présent au niveau académique, est sûrement de leur transmettre le goût de la lecture et la capacité de raconter une histoire. À tour de rôle, chacun raconte ses lectures. Le grand défi est de les fournir en littérature. Médrick a passé en quelques semaines à travers une dizaine de gros roman comme Fablehaven, Hunger Game. Maintenant, il lit la série « Les enfants de la Terre » (5 tomes de 600 pages!). Maëlie a commencé par apprécier les BD de Archie, elle a terminé les 8 Aurélie Laflamme et lit d’autres romans de filles à grande vitesse. Nous travaillons maintenant Loïkim qui commence à débloquer. Le défi c’est d’avoir assez de technologie pour tous lire en même temps. Surtout depuis que nous avons oublié le Kindle dans l’avion. Heureusement que nous pourrons le récupérer à l’aéroport en quittant l’Australie.

L’autre bonne nouvelle de notre aventure, c’est que depuis que nous avons quitté l’Asie et que je cuisine en camping pour la famille, tout le monde raffole de mes repas. Je suis comme devenue la déesse de l’alimentation. C’est valorisant pour moi. J’espère que cette appréciation de la nourriture durera au-delà de quelques jours.

Pour ne pas perdre le plaisir de découvrir de nouvelles saveurs alimentaires, nous avons goûté aux viandes du pays. Tout le monde à presqu’aimé déguster de l’émeu, ils ont toléré manger le kangourou mais le crocodile ne fut pas un succès!

Nous terminons cette étape avec une promenade dans les mangroves pour l’observation des crocodiles. Nous avons la chance d’observer un mini riquiqui de 6 mois, deux de 2 ans et un de 15 ans. C’est toujours agréable d’apprendre sur un nouvel environnement avec un passionné de la nature.

En conclusion, la vie dans un VR me convient beaucoup mieux que les hôtels ou les auberges de jeunesse. Je peux enfin nourrir ma gang de façon plus santé et dormir dans la nature. Par contre, je continue de partager la toilette car il n’y a pas de « dump station » dans ces contrés si éloignées. De toute façon, celle de notre VR était défectueuse et vidait son contenu sur le planché… Imaginez les odeurs infectes… C’était pire que l’Inde. De plus, la toiture dégoutait sur nous pendant la nuit. On se réveillait détrempé! Ce n’est pas grave car Martin s’ennuyait de négocier des réductions et rêvait de chercher des solutions à des problèmes mécaniques!!! Nous verrons si notre prochaine étape en minivan à dormir dans les petites cabines dans le terrain de camping sera un choix encore meilleur.

Le grand défi de chaque journée est l’incertitude de chaque instant. Nous ne savons pas toujours où nous allons dormir. Après une grosse journée d’activités où l’on espère se retrouver chez soi pour un peu de repos, le chez soi n’existe pas depuis longtemps. Nous avons parfois de belles surprises et parfois de moins belles. La capacité d’adaptation est plus qu’indispensable à chaque journée. Ce grand défi est aussi notre plus grande motivation et excitation. Nous ne sommes jamais dans la routine. Chaque journée nous apporte un coffre aux trésors de découvertes! Il faut simplement les apprécier et les reconnaître lorsqu’ils passent.

Advertisements

5 réponses à “Un mois en Australie – Partie 1

  1. Bonjour à tous,merci pour les belles photos. L’Australie est un rêve que j’espère pouvoir réaliser un jour. Pour le moment, je le réalise à travers ce beau récit. On s’y croit vraiment dedans.
    Continuer à nous faire rêver !!!!!

  2. bonjour les grands voyageurs. vous me faites rêver! quelle aventure extraordinaire. votre périple est unique. je vous envie tellement. bonne continuité et soyez prudents.
    Bing Bang(marc-andré Therrien)

  3. Wow la gang!quelle belle aventure.le sourire des enfants en dit long sur l’Australie! Comme tout a l’air splendide…. C’est a faire rever…on pense tres fort a vous on s’endort avec vos merveilleuses descriptions et vos photos et on vous rejoind au pays des reves! On hate de vois parler, on vois embrasse fort !!!!xxxxla famille Terault

  4. Merci, encore une fois vous m’aidez à procrastiner au lieu d’écouter les présentations étudiantes dans un colloque universitaire. Désolé les enfants, mais cette fois, les meilleurs clichés sont de Martin qui tente d’imiter son fils et faire des sauts périlleux version patapouf des mers ou la bomba australienne dans la mangrove!!!! Bravo Médrick pour cette démonstration de talent et de précision. Tu fais passer ton père pour une vraie ballerine!!! Très drôle!!!! Oh la la, j’ai failli oublier les fameuses poses sous-marines avec les concombres de mer….encore merci…. En #2, merci à Kaïlane pour cette merveilleuse photo en compagnie d’un Kangourou présentant deux protubérances du bas ventre plus grosse que tes joues!!!! Et dans mon top 3, Maëli version Arnold Schwarzeneggeren en habit aquatique et l’espiègle Loïkim dans sa version, je ne caresse pas un, mais deux wallabies! Et toutes les photos marines…..wow!!!! Enfin, la sœur, je vais devoir imprimer tes réflexions et en faire un livre d’éducation 101. Rewow!!! Oh, encore une chose…..dis-moi Médrick comment trouves-tu Ayla dans les Enfants de la Terre?

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s