L’Australie raconté par les enfants!

L’Australie à la mer

Maëlie (Île Fitzroy):

Sur l’île, il y a un super hôtel avec plein de piscines. Dans notre chambre, nous avons la vue sur la mer. C’est magnifique!


Dans la mer, il y a des millions de poissons autour de nous. Nous plongeons dedans, il y a en tout autour de nous. Il y en a des multicolores plus gros que notre face, des petits jaunes rayés noirs, des poissons perroquets etc… Mais il y en a un très spécial qui est aussi gros que ma mère donc le poisson est plus gros que moi.


Sur l’île, il y a aussi une grande forêt où il y a une promenade à faire avec des milliers de lézards. Il y en a des plus longs que mon bras et ils sont tous en liberté.


Sur l’île, il y a aussi une plage de nudistes sans nudiste. C’est une super belle plage pour faire de l’apnée parce qu’il y a plein de magnifiques poissons et de coraux.


 

Médrick (La plongée à la barrière de coraux):

Nous sommes allés faire de la plongée à la Grande barrière de coraux. C’est la plus grande barrière du monde. C’est aussi l’un des endroits où il y a le plus de poissons au monde. Ils sont de toutes les couleurs allant du blanc, au rose, au mauve, au jaune ainsi que de toutes les tailles. Le plus long que j’ai vu était plus long que moi et le plus gros était le « poisson chien » (Humphead maori wrasse). Il était plus gros et plus grand que moi.

Les coraux étaient magnifiques. Il y avait des anémones où se cachaient des poissons clowns. Il y avait des crevasses bourrées de coraux brillants de toutes les couleurs où se cachaient des poissons perroquets et des poissons anges (moorish idol). Le plus beau à voir était la belle grâce de la tortue se faufilant entre les coraux à travers l’océan.


Nous sommes allés dans un semi sous-marin, la coque avait des vitres pour que l’on puisse voir et le haut était comme un bateau. Nous avons vu plusieurs poissons et c’est là que nous avons aperçu la tortue.

Pendant que nous étions dans le semi-submersible, mon père est allé faire de la plongée sous-marine et a vu un requin de récifs en pleine chasse. Il filait à travers les coraux pour attraper sa proie. Quand il a croqué le poisson, il a vu mon père et s’est en allé laissant sa proie couler au fond de l’eau. Le guide est allé chercher le poisson mort et nous l’avons pris en photo.


Ma mère aussi a fait une plongée. Elle se promenait à travers les coraux dans des petites crevasses comme dans les couloirs d’un tunnel. Elle a vu une autre tortue mais elle était plus basse. Un gros concombre de mer jaune picoté noir a été vu et elle a aussi pris une photo d’un coquillage rose avec des pointes sur le dessus habitant une grosse limace d’eau.


Nous avons pris près de cinq cent photos mais nous trouvons que nous n’en avons pas assez alors nous espérons y retourner.

Loïkim :

Le poisson-chien est un poisson qui aime se faire flatter parce que les plongeurs lui donnent des crevettes à manger. Il y a un seul mâle avec quelques femelles par récif. Seul le mâle est apprivoisé. Quand le mâle meurt, une femelle se transforme en mâle et prend la place du mâle qu’elle remplace. Les femelles accouchent donc uniquement de femelles et une seule pourra possiblement se transformer en mâle dans sa vie.


 

La jungle Australienne

Nous allons vous parler de la faune et de la flore de la jungle Australienne.

Loïkim :

Les aborigènes, c’est eux qui vivaient avant les australiens. Ils ont la peau noire-brune. Eux, ils connaissaient toutes les places et les choses de la nature. Eux, comment qu’ils faisaient pour savoir s’ils pouvaient manger le fruit. Ils le frottaient d’abord sur leur bras. Si ça enflait après 3 jours, ils ne pouvaient pas le manger. Si ça n’enflaient pas, ils passaient le fruit sur leur lèvre, ensuite, un mini morceau dans la bouche sans avaler. S’ils ne vomissaient pas, ils en mangeaient finalement un petit morceau. Pour apprendre sur chaque plante, il fallait être très patient. Il y avait aussi un processus pour enlever les produits toxiques dans les aliments de la nature. Ils le mettaient dans un linge qu’ils laissaient tremper dans la rivière plusieurs jours pour ensuite les faire chauffer.

Maëlie :

Je vais vous parler d’un animal nommé le koala. Il dort 21 heures sur 24. Le koala ne descend presque jamais de son arbre. Pour aller boire, il prend l’eau dans les feuilles d’eucalyptus. Le koala mange des feuilles d’eucalyptus mais pas n’importe quelles, juste les petites bien tendres. Il mange seulement le petit bout des feuilles. Nous avons eu la chance d’en prendre un dans nos bras et le flatter.

Ensuite, je vais vous parler du crocodile. Le croco vit dans de mystérieuses mangroves. Les mangroves sont des arbres qui poussent dans l’eau. Les bébés croco aiment se cacher entre les racines. Il y a deux sortes de crocodiles : Ceux qui vivent dans l’eau douce et ceux qui vivent dans l’eau salée. Il y a plusieurs plages que nous ne pouvons pas nous baigner à cause des croco. Ceux qui vivent dans l’eau salée peuvent mesurer 6 à 10 mètres. C’est pour cette raison que nous ne devons pas approcher l’océan à l’intérieur de 3 mètres.

Le crocodile a deux paupières. Il en utilise une dans l’eau pour mieux voir comme un masque de plongée. Les crocodiles pondent environ 60 œufs mais seulement un ou deux survivront jusqu’à l’âge adulte.

Maintenant, je vais vous parler du kangourou. Pour se battre, les kangourous se mettent sur leur queue très musclée. Ils peuvent faire des bonds jusqu’à 7 mètres de long. Il y a plus de 100 sortes de kangourous. Il y en a tellement qu’ils envahissent l’Australie. Le wallaby ressemble à un kangourou mais en plus petit. Nous en avons flatté plusieurs.



 



Finalement, l’émeu est aussi un animal intéressant en Australie. Il ressemble à l’autruche et ils sont nombreux dans ce pays.

En conclusion, savez-vous que nous avons dégusté ces trois animaux? Le meilleur était l’émeu, suivi du kangourou et le plus « dégueux » était le crocodile.


Médrick :

Le casoar est un animal qui vit uniquement en Australie. Il est très territorial. Il ressemble beaucoup à une autruche ou à un émeu sauf qu’il a la tête et le coup bleu, une crête grise et un « pendentif » rouge. Celle du mâle est un peu plus haute que la femelle. Après avoir pondu ses œufs, la femelle s’en va et laisse le travail au mâle. Il va veiller sur les œufs pendant 50 jours sans manger ni boire. Le casoar est en voie de disparition, les plus grandes causes de leur mort sont les autos. Il faut donc faire très attention de ne pas les écraser. Si tu as le malheur de nourrir un casoar, il faut que tu continues à le nourrir car si tu arrêtes, il peut t’attaquer. Il peut être très agressif avec son bec et surtout ses énormes griffes aux pattes.

Le casoar a un système digestif qui lui permet de manger des fruits poisons comme la « prune du casoar » qui ressemble à une prune mauve. Ses excréments sont très utiles pour les plantes car ils permettent la fertilisation des plantes. Ainsi, il peut faire pousser des pruniers à différents lieux parce qu’il y a les graines du fruit dans son caca.


Maintenant, je vais vous parler des sons que l’on entend le jour et la nuit :

Le jour, nous entendons le son des poules à crête grise roucoulant à longueur de journée. Le craquement des feuilles quand les lézards marchent dessus. Le grognement des wallabys et des kangourous se disputant pour avoir de la nourriture et le magnifique gazouillement des oiseaux aux chants mélodieux.

Tandis que pendant la nuit, nous entendons le cri des chauves-souris pour savoir où sont les insectes. Le chant des criquets mâles appelant leur femelle. Le croassement de la rainette à lèvre blanche et celui du crapaud. Le froissement d’un sac à poubelle fait par les « bandicoots » (sorte de souris géante) cherchant de la nourriture ainsi que le hurlement des chouettes. Comme c’est agréable d’entendre tous ces sons en marchant dans la nuit mais aussi effrayant.

Pour finir, je vais vous parler de la plus grosse araignée que j’ai jamais vue. Avant, les aborigènes utilisaient sa toile comme filet de pêche tellement elle est solide. Cette araignée mesure environ six centimètres et le mâle à peine six millimètres. Après s’être accouplée, la femelle mange le mâle.


Dans la jungle Australienne, il y a des plantes avec des feuilles de toutes formes comme : celles en forme d’épée, d’étoile et il y en a même que la bordure de la feuille est dentelée. Parfois, ses petites dents peuvent être poisons. Les feuilles des arbres sont faites de manière à ce que le soleil puisse passer et faire grandir les plus petits arbres. Il y a une sorte d’arbre qui se nomme l’étrangleur. Quand il grandit, il pousse croche et pour ne pas tomber, il s’enroule autour d’un arbre qui lui sert de support. Une fois qu’il est enroulé, l’autre arbre n’a pas de chance de s’en sortir vivant. Cette sorte d’arbre abrite souvent une quantité de chauves-souris, de lézards, de serpents et d’oiseaux comme des perroquets, des cacatoès et des pigeons.


https://plus.google.com/photos/108620388635802921017/albums/5808061273993207009?authkey=CPTVpraI2qbbzgE

Advertisements

3 réponses à “L’Australie raconté par les enfants!

  1. Salut Médrick,
    WOW!!! Les photos sont magnifiques et que dire de tes textes.
    Est-ce que tu as des livres pour te renseigner ou tu regardes les animaux et tu apprends? Es-tu tanné d’entendre tout ces bruits 24h/24h? Où fêteras-tu Noël cette année? Penses-tu que tes parents vous ont apportés des cadeaux? 😉 Et surtout que penses-tu de ton voyage pour l’instant? T’ennuis-tu de ta maison, tes ami(e)s et ta famille? En tout cas ici (chez moi) tout le monde s’ennuit et Léa n’arrête pas de répèter: <> En fin de compte où comptes-tu aller au secondaire? Es-tu admis au P.E.I? Si oui c’est vraiment amusant ,divertissant et enrichissant. Je devrais avoir mon bulletin demain ( le 12 novembre 2012). J’ai bien hâte de voir qu’est-ce qu’il y aura là-dedans. ;p
    Réécris-moi vite j’ai hâte d’avoir réponse à toutes ces questions. 😀
    A+
    Daphné

  2. J’aime beaucoup votre site et j’aime les photo et mes photo préférées sont selles de quand vous êtes en train de flatter les kangourou.
    Maëlie tu à de la chance de ne pas être en anglais parce que les homework sont super dificile et marie france est souvant ultra facher mes a pars sa l’école ses super cool.
    Alors bye la famille heppell. j’aurais voulu faire un petit smally mes mon clavier na pas asser de bouttons.

    • Bonjour Jacques-Eric, Tu es bien gentil de prendre le temps de nous écrire. Je pratique l’Anglais à tous les jours car tout est en anglais ici. Mais c’est moins difficile qu’avec Marie France… Mais ma mère est plus sévère dans le reste pour que j’apprenne bien. Si tu aimes regarder nos photos, je pense que tu vas bien rire la prochaine fois car… surprise… baignade nue en famille… Garde bien le secret! À la prochaine… Maëlie

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s